Sur la route de Marco Polo
De la France à l'Inde en camping car en traversant l'Europe de l'est, la Turquie, l'Iran, les Emirats Arabes Unis et l'océan indien.

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Album photo
Mes amis

Mes albums

Rubriques


Sites favoris



14 MARS 2012 , CALICUT, KERALA, INDE  

Bonjour à tous,
Voilà bien longtemps que nous n'avons pas donné de nos nouvelles !
Nous avons passé presque 5 semaines à l'ashram d'Amma, (Amritanandamayi) près de Kollam, dans le sud de l'Inde. Là-bas, nous ne voyions plus passer le temps. 

                                                             Vue de l'ashram sur l'université au milieu des cocotiers




Pour celui qui arrive sans aucune idée de ce qu'il va rencontrer, ce peut être un choc !
Au moment du Darshan, Amma prend dans ses bras des milliers de personnes, tout en manageant avec ses disciples les dizaines de problèmes quotidiens résultant de toutes les institutions charitables et humanitaires mises en place en Inde et ailleurs dans le monde. En même temps, elle répond à toutes les personnes qui exposent leurs problèmes familiaux, de santé etc..., tout en essuyant les larmes des femmes désespérées avec un bout de leur foulard. Cela finit par un gros bisou et une bénédiction.
Il se peut aussi que, pendant le gros calin, on lui passe le téléphone pour une affaire urgente. Dans ce cas, le calin dure, dure, un vrai bonheur ! Et malgré tout ce remue-ménage, la Présence est là, perceptible, et on en ressort les yeux mouillés, touché au cœur.
Pendant tout ce temps, (de 11 h du matin jusqu'à 22h au plus tôt, et dans la nuit pour les jours
 d'affluence), les musiciens se relaient sans cesse et font résonner des bhajans à tout rompre.

massage énergétique sur tête rasée

Nous sommes arrivés à Cochin en Inde le 28 janvier 2012, par avion cette fois. Après avoir passé 10 mois en France, nous avons retrouvé cette ville qui abritait notre camion pendant notre absence.

Nous avons retrouvé celui-ci en très bon état, juste bien sale d'avoir vécu une mousson et des mois de chaleur humide. Nous avons réussi à démarrer ce matin. Ce n'était qu'un problème de batterie à plat.

Dix mois passés sous la bâche à YMCA Cochin
Le camion au YMCA de Cochin

 

Nous  profitons de notre temps libre pour visiter des amis, discuter, et nous reposer. L'organisme est toujours fragilisé les premiers temps par l'excès de chaleur, ainsi que le décalage horaire. Il faut aussi se réhabituer au bruit, et les nuits ne sont pas toujours de tout repos. L'Inde est vivante et colorée, les gens vivent beaucoup dehors et sont rarement seuls.

Christian, Sophie et Jude devant le bureau de l'association
Jude, Christian et Sophie devant l'agence

La première fois que nous sommes arrivés à Cochin, en décembre 2007 nous avons été accueillis par un couple franco-indien qui nous avait été recommandé. Sophie et Jude Mathew ont créé une association pour aider les personnes en difficulté. Nous nous arrêtons toujours pour les voir avec plaisir et partager un peu de notre temps dans l'atelier de couture avec les femmes indiennes, qui ont trouvé là un lieu qui les aide à survivre et aussi un espace d'écoute.

Ces femmes, malgré les problèmes matériels qui les submergent restent toujours souriantes, calmes et dévouées.

Atelier de Sophie
L'atelier de création de Sophie. Le petit garçon en orange est Surya, le fils de Sophie et Jude qui aime partager la vie des couturières.

Nous avons parlé longuement avec Sophie et Jude des misères qu'ils côtoient tous les jours. Ils ne peuvent pas faire face à tout, car l'association n'en a pas les moyens, mais ils tentent chaque année d'aboutir à un gros projet d'aide pour une des personnes qui travaillent avec eux à l'atelier ou au bureau d'accueil touristique. Il est question cette année de construire une nouvelle maison pour Vidya, qui vit avec sa famille dans des conditions lamentables.

 

Cette fois, nous avons proposé d'envoyer un appel à tout notre carnet d'adresse, toutes les personnes qui suivent nos aventures sur le blog.

 

Si le cœur vous en dit, après avoir pris connaissance d'une autre page de notre blog (juste après celle-ci) dédiée à l'association de Jude et Sophie et à « qui est Vidhya ? », le tout illustré de photos, vous pourrez décider d'offrir par un don d'argent une petite part de maison et une nouvelle vie à Vidhya et sa famille.

 

Nous vous en remercions de tout cœur par avance, et vous disons à bientôt sur le blog !

 

Christian & Evelyne

 

Maison de Vidhya
La maison actuelle de Vidhya

 

 

 

 



Publié à 12:17, le 3/02/2012, Kochi
Mots clefs :
Lien

Association d’aide humanitaire en Inde du Sud

 

La maison de Vidhya

Fort Cochin – Kerala –India

        

"Yoga, une expérience de vie au quotidien"

"Bloom in the Natural Way"

"Travellers Paradise"

Association d’aide humanitaire en Inde du Sud

 

"Qui est Vidhya"

 

 

Vidhya vit et travaille à Fort Cochin au Kerala sur la côte Ouest de l’Inde. Elle est mariée et a une fille de 13 ans. Son mari ne peut plus travailler suite à une maladie des yeux, il ne voit presque rien. Cette famille vit dans de modestes conditions. Jusqu’en mars 2011, elle avait à charge la belle-mère de Vidhya qui était  impotente et malade.

Leur petite maison est dans un triste état, elle est termitée et les réparations sont quasi impossibles car tous les matériaux tombent en décrépitude. Elle s’inonde durant la période des moussons et il y a beaucoup de fuite d’eau et de problème d’électricité dus à la vétusté de la maison.

En 2009, l’association « Yoga, a daily life experience » a pris en charge une installation de tôles ondulées pour parer à l’effondrement d’une partie du toit qui s’était effondré suite à de fortes pluies. La cuisine était restée inondée pendant plusieurs jours

 

En 2011, l’association a installé tant bien que mal un cabinet de toilette pour la belle-mère qui ne pouvait plus marcher.

Cette femme est décédée en mars 2011.

Cette maison comprend une petite pièce d’entrée, un petit espace pour la cuisine.

Les parents et leur fille dorment sur des nattes dans la pièce d’entrée.

Le coin toilette et douche est à l’extérieur, dans le jardin.

 

Vidhya travaille comme couturière à l’association depuis 5 ans, elle est une femme qui s’est beaucoup épanouie et qui a reprit confiance dans la vie.

 

Cette maison ne peut pas être réparée car elle est trop endommagée. Le projet de l’association est de détruire la maison existante, récupérer les matériaux qui peuvent l’être et construire un bâtiment simple. Les gravats de la maison existante pourront être utilisés pour consolider le terrain afin de réaliser de bonnes  fondations en remontant le niveau actuel.

Le maître d’œuvre qui s’occupe de ce projet est un homme qui a envie d’aider Vidhya et sa famille et qui fait l’estimation en essayant d’en diminuer le coût le plus qu’il peut.

Tous les membres de l’association seraient ravis que l’on puisse aider Vidhya et sa famille à améliorer ses conditions de vie en bâtissant un lieu propre et sain. L’estimation pour la construction est de 8000€.

Nous vous remercions d’être sensibles à ce projet et nous espérons qu’il pourra aboutir.

Cordialement

Sophie et Jude MATHEW


L’association « Yoga, une expérience de vie au quotidien » est basée en France, à La Rochelle et en Inde, à Fort Cochin.

Elle a pour mission d’aider des personnes en difficulté et de les accompagner vers l’épanouissement et la joie de vivre.
La pratique du yoga et de la conscience de l’instant présent sont ces fondations.
 
Afin d’aider des personnes en grande difficulté, elle a mis en place à Fort Cochin, un atelier textile, un atelier de sacs en papier journal recyclé et un bureau d’informations touristiques « Travellers Paradise ».
 
Jude et Sophie MATHEW, qui sont les fondateurs de l’association vivent en alternance 6 mois en France, à La Rochelle (d’avril à septembre) et 6 mois en Inde, à Fort Cochin (d’octobre à mars).
 
L’association intervient selon deux modes distincts. D’abord comme une institution charitable traditionnelle qui recueille des dons pour financer des projets comme la construction ou la rénovation d’une maison, prendre en charge les études des enfants, créer des micros crédits dans les cas d’urgence, aider dans le domaine de la santé et toutes sortes de petites actions au quotidien.
 
Par ailleurs elle crée différentes activités à caractère économique qui lui permettent de salarier une dizaine de personnes.
 
Cette dimension de l’activité de l’association est très importante : donner du travail, c’est permettre à la personne de retrouver une dignité, et le fait de recevoir un salaire régulier lui permet de faire vivre sa famille dans de meilleures conditions.
 
L’atelier textile permet la confection de linge de maison (nappes, dessus de lit, housses de coussin, chemins de table, rideaux), de sacs, de pochettes, d’objets décoratifs et originaux. Une priorité est la création de pièces uniques, les petits bouts de tissu récupérés dans les ateliers de couture en France et en Inde sont recyclés.
 Bloom in the Natural Way  qui signifie « s’épanouir naturellement » est l’appellation donnée à la ligne des créations textiles.
 
L’atelier papier journal permet la réalisation de sacs en papier journal qui sont revendus à des boutiques. Les journaux locaux en malayalam sont récupérés et recyclés.
 
Le bureau « Travellers Paradise » est une vitrine des créations des ateliers et un bureau de renseignements et d’écoute. Il permet la création de voyages éco-solidaires « sur mesure » en orientant les voyageurs vers des séjours chez l’habitant ou des visites en dehors des circuits touristiques tout en aidant des locaux qui ont besoin de soutien.
 
Master’s Art Café est le petit café traditionnel, adjacent au bureau, c’est un lieu convivial de rencontres et d’échanges où les voyageurs peuvent découvrir les saveurs de la cuisine locale. Des expositions permanentes sont organisées par l’association.
 
Depuis quelques années, un pont fraternel s’est créé entre La Rochelle et Fort Cochin.
De nombreux amis sont venus au Kerala. Ils ont envie de témoigner de cette expérience unique et de la partager à travers un carnet de voyages illustré sous la forme d’une ballade émotionnelle en Inde du Sud.
Ce livre est vendu au profit de l’association afin de poursuivre les actions menées dans les domaines sociaux éducatifs et sanitaires en Inde.
Si vous êtes intéressés vous pouvez contacter l’association.
 
Yoga, une expérience de vie au quotidien
11 avenue des Amériques
Apt 11
17000 LA ROCHELLE
05 46 41 07 84
Yoga.association@orange.fr

www.bloominthenaturalway.com

 

Vous pouvez envoyer vos dons par chèque à l'adresse ci-dessus

Les chèques sont à libeller à l’ordre de l’association « Yoga, une expérience de vie au quotidien » et vous pouvez indiquer « Maison Vidhya, ami de Christian et Evelyne » au dos du chèque.

L’association est habilitée à délivrer des reçus fiscaux déductibles de vos impôts.

 

 



Publié à 12:00, le 3/02/2012, Kochi
Mots clefs :
Lien

Decouverte de l'inde du nord

8mars, Haridwar, Utaranchal

Premier repas a Delhi

Nous voici maintenant dans le nord de l'Inde, à 150km au-dessus de Delhi. Nous avons séjourné 17 jours à Fort Cochin, dans l'espoir de recueillir des informations pour le départ du camion par la mer en avril. La lenteur indienne étant ce qu'elle est, nous sommes restés sans réponses et avons pris l'avion pour arriver à temps à Delhi où nous avions rendez-vous avec Lola et Jérémy (nos neveux). Le camion est donc resté dans un jardin à Cochin, et nous expérimentons maintenant les transports en commun.
Haridwar est une petite ville de pélerinage aux sources du Gange. Chaque soir des milliers de personnes se rendent sur les berges du fleuve et lui donnent une offrande sous forme de petite barque en feuille remplie de fleurs et de bonbons avec une petite bougie au milieu. Toutes ces barques allumées dans la nuit donnent un air de féérie. Des vrais prêtres et des faux récitent des pujas (cérémonie de prières) contre une obole pour bénir toutes les activités de notre vie. Nous ne saurons jamais si les nôtres étaient des vrais, en tout cas ils avaient l'air de pros!
Ici, nous sommes au pied de l'Himalaya. La température est fraiche le soir et la nuit, nous dormons avec des couvertures. Le jour, le soleil est chaud et très agréable. Nous sommes donc moins fatigués dans la journée par rapport au sud de l'Inde où la température de notre chambre ne descendait pas au-dessous de 32°.
Ce matin, nous sommes allé visiter le tombeau de Ma Ananda Moyi, qui est une grande sainte aujourd'hui décédée. C'est toujours une belle émotion de se retrouver sur les lieux de mahatmas que nous avons connu en occident par les livres et les photos. Nous avons prévu de rester quelques jours dans la guest house de l'ashram pour ressentir les énergies du lieu, et rencontrer des personnes qui sont elles aussi sur le chemin.
Le Gange illumine
La vie de la cité est toujours animée avec ses rickshaws bruyants, ses cyclo-pousses, ses cortèges de mariage tonitruants, ses cloches et ses trompes qui sonnent pour annoncer on ne sait quelle cérémonie, ses tenues colorées, ses sadhous vêtus d'une vieille couverture et ses bazars faits de centaines de petites échoppes où l'on nous déballe toute la marchandise de peur qu'on reparte sans rien!
Lola et Jérémy nous entrainent dans tous les restaurants de la ville afin de découvrir les plats indiens dans toute leur subtilité. Nous prenons notre temps pour nous imprégner de ce pays tellement vaste et toujours différent, nous savons que c'est une grande chance de pouvoir voyager ainsi.
Nous vous envoyons plein de couleurs et de soleil pour illuminer cette fin d'hiver,
Christian et Evelyne
Une puja au bord du Gange a Haridwar
 

 



Publié à 12:28, le 11/03/2011,
Mots clefs :
Lien

Le Kerala

La Cliff a Varkala

8 février, Varkala, Kérala
Nous sommes maintenant pour quelques jours à Varkala, petite station balnéaire dans le sud de l'Inde. Nous avons passé six semaines à l'ashram, quand on aime on ne compte pas! En plus de l'ambiance hautement spirituelle qui s'en dégage, il y a toujours d'excellents gateaux qui nous attachent fortement à cet endroit. La semaine dernière, nous avons amené une personne à l'hôpital Amrita de Cochin pour un traitement. C'est un des hopitaux créés par Amma et qui sont à la pointe du progrès. Ce qui nous a surtout interpellé, c'est l'architecture, à échelle humaine, chaleureuse et accueillante. Le personnel est très dévoué, il y a ici un supplément d'âme que l'on ne trouve pas dans nos structures de soin européens. De plus, quand une personne vient se faire soigner, elle doit être accompagnée en permanence par un by-stander, qui est un ami ou une personne de la famille, elle n'est donc jamais seule, même la nuit, car un lit est réservé pour l'accompagnant. Bref! notre visite nous a démontré qu'il y a toujours moyen de faire autrement, même avec le progrès, pour que l'humain ne soit pas oublié au profit de la technique.
Nous avons donc quitté Amritapuri pour Varkala, où nous sommes invités par une française, Nathalie qui vit là avec son adorable petite fille de 4 ans, Jivarani, mi-indienne, mi-française et qui peut passer soudainement du français au malayalam (la langue du Kerala) sans aucune difficulté.
Cet endroit est assez touristique, et nous remet dans l'ambiance du voyage : bain de mer, déplacements en moto dans les villages environnants, farnientes sur la terrasse, au son des chants du temple tout proche.
en sari pour la fete du village
 
En ce moment, il y a des fêtes religieuses fréquemment, avec des processions. C'est très joyeux, les éléphants sont de la partie, montés par leurs fiers cornacs.
Nous avons assisté aussi à un programme de Sri Ravi Shankar à Trivandrum. C'est un grand maître de Yoga qui s'occupe aussi beaucoup d'humanitaire. Ce fut un super show avec pour attraction plus de 150 danseurs de Katakali, des costumes et des maquillages magnifiques.
Chaque jour est une fête, et nous fêtons la vie!
Pensées pleines de joie et d'amour à vous tous!
Au temple avec Nathalie et Jeevarani

Petite danseuse de Barathanatyam



Publié à 06:25, le 14/02/2011, Varkkallai
Mots clefs :
Lien
<- Page précédente